Macérations Solaires

Macérations Solaires

Nous réalisons des macérations solaires de différentes plantes : Calendula officinal (souci) de culture, Lavande officinale sauvage, Millepertuis sauvage, Achillée millefeuille sauvage, Arnica sauvage, Rose de mai cultivée, Hélichryse Corse sauvage, Mélisse officinale cultivée, Ciste ladanifère sauvage de l’Estérel, Romarin officinal sauvage, Tilleul.

Elles sont réalisées à partir de plantes fraîches ou séchées, selon le degré d’humidité. La plupart des macérations solaires sont effectuées dans de l’huile d’olive produite en Italie et sous mention Demeter (agriculture biodynamique), à l’exception des macérations solaires de Rose de mai et de Mélisse officinale, réalisées dans de l’huile de Jojoba produite en agriculture biodynamique en Tunisie.

Cette technique d’extraction consiste à laisser la plante macérer dans l’huile, à la chaleur du soleil (elle ne doit pas être excessive) mais à l’abri de la lumière. dans un bocal en verre ou un pot en terre cuite. Nous sommes en ce moment en train de remplacer, progressivement, les bocaux en verre par des pots en terre cuite, pour améliorer l’extraction.

Après deux mois environ de macération dans l’huile, les plantes sont pressées avec un pressoir à main, et l’extrait est décanté.

Ces macération solaires ne graissent pas la peau et ont une très bonne capacité de pénétration : elles en sont pas grasses comme l’huile d’olive. La macération de plantes dans l'huile d'olive rend l’huile bien plus fine et fluide, pénétrante. Les macérations réalisées dans le Jojoba (Rose de mai, Mélisse officinale) ne graissent pas du tout la peau : le jojoba est constitué de cires et on devrait plutôt dire cires de Jojoba que huile de Jojoba.

Ces macérations solaires peuvent être utilisées telles quelles, en tant que cosmétiques, pour leurs propriétés particulières : l’Hélichryse Corse, pour ses propriétés régénérantes et cicatrisantes (peaux couperosées, irritées, peaux acnéiques….), la Lavande officinale pour ses propriétés anti-inflammatoires, la Rose de mai pour ses propriétés adoucissantes, le Ciste ladanifère pour ses effets fortement astringents (peux ridées, fatiguées…), le Calendula pour ses effets adoucissants, apaisants (peux irritées, réactives après exposition au vent, au soleil…), le Romarin officinal pour ses effets toniques cutanés, légèrement astringents (plutôt un cosmétique pour homme).

Certaines macérations solaires peuvent servir de base à des préparations destinées à des usages thérapeutiques ou pour la réalisation d’huiles de massage : Arnica (pour le soin de traumatismes, foulures, déchirures, entorses…), Hélichryse Corse (cicatrisations, hématomes, bosses….), Mélisse officinale (pour ses propriétés de détente de l’appareil digestif), Millepertuis (pour ses propriétés cicatrisantes et anti-inflammatoires, dans le soin des brûlures en deuxième intention - utiliser la Lavande séville pure en première intention), Achillée millefeuille (pour des préparations cicatrisantes, et aussi pour des préparations à effets régulateurs hormonaux), Romarin officinal pour ses propriétés tonifiantes.

Nous proposons aussi un enfleurage de Jasmin (cultivé en agriculture biologique) que nous réalisons sur base d’huile de Jojoba : il peut être utilisé tel quel comme cosmétique ou servir de base pour la réalisation d’un cosmétique, avec addition d’huiles essentielles. L’odeur du Jasmin est ‘fixée’ par ce procédé d’extraction par enfleurage (différent de celui d’une macération solaire). Par ce même procédé nous avons aussi réalisé récemment un nouvel enfleurage de fleurs de Tilleul dans du Jojoba : à utiliser en massage pour ses propriétés calmantes.